Comment passer au digital en QHSE - 100% digital ?

Publié le -

digital in QHSE
 
 

Un article sur les tendances numériques en 2018 titrait : “L’exploitation des données est à la portée de tous !”. Les tendances et les technologies émergentes sont pourtant de plus en plus difficiles à maîtriser par les entreprises qui doivent garder le cap dans cette course effrénée. Qu’en est il dans le domaine QHSE ?

 

 

Quelles incidences ont les nouvelles technologies sur les processus QHSE ?  Sont-ils sur le point d’évoluer, contraints ou non ? Mon expérience passée dans le HSE, au sein d’une industrie à haut risque (pétrole et gaz) m’a souvent permis d’observer l’écart existant entre l’expertise et l’efficacité des entreprises, essentielle de nos jours.  Mes collègues tentaient par exemple, tant bien que mal, de suivre le rythme tout en maintenant un haut niveau de qualité.

Ces employés seraient-ils dépassés par ces avancées technologiques et donc devenus moins efficaces ? Sommes-nous tous destinés à devenir des experts en informatique afin de rester compétitifs sur le marché du travail, quel que soit notre domaine d'expertise ? Ou suffirait-il d’une simple “mise à niveau”  ? C'est là que commence le débat ...

Voyons comment les experts en QHSE (et en processus) peuvent suivre cette vague numérique et trouver du temps pour leurs priorités: privilégier le contact humain, assurer la conformité aux normes et mettre en oeuvre une amélioration continue.

 

Où sont les outils de gestion de processus QHSE aujourd'hui ?

 
Même les plus récalcitrants commencent à accepter lentement ce futur où tout serait numérique. Il faut bien le dire, nous avons dépassé le stade où l’employé moyen a réussi la transition de stylo et papier à clavier et écran, mais ce même utilisateur moyen reste loin d'être un développeur prêt à se plonger dans du code informatique,  experts QHSE compris.

 

 

À l'heure actuelle, il est commun qu'il n'y ait qu'une personne, pas par entreprise, mais par département en charge de la création et de la gestion des tableurs excel (ou équivalent) tandis que les autres agissent simplement comme des utilisateurs finaux.

 

Cela signifie que pour chaque département, il y a en moyenne un employé qui ne fait pas ce qu'il est censé faire, ce en quoi il est qualifié et ce pour quoi il est payé.


Nous savons tous que l'objectif ultime du HSE est de tendre vers le 0 : 0 fatalité, 0 blessure, 0 pollution, 0 dégât. Un sujet très sérieux qui nécessite notre attention. Mais nous sommes plus dans cette situation où ... quelqu'un a oublié où il a enregistré le rapport qu'il devait vous envoyer ou quelqu'un a “accidentellement” réinitialisé la feuille de calcul la rendant à présent inutilisable. Ajoutez à cela que ce rapport, destiné à la direction, devait être envoyé dans une heure, et oui, c'est la réunion où les budgets HSE et la stratégie à court terme sont définis ...

C'est le moment d’évoquer un commentaire que j’ai lu dans un réseau social et qui disait: "Je ne savais pas que MS Office n'était PAS de la digitalisation ..." - Si, techniquement ça l'est, vous utilisez votre ordinateur. Vous pouvez vous débarrasser de certains formulaires papier, dessiner des statistiques, mais il ne s’agit que d’une partie d’un processus métier. Nous avons dépassé ce stade. Les feuilles de calcul c’était bien. C’ETAIT. Etant moi-même un grand fan d'Excel, je ne peux en dire du mal, sauf que ça prend trop de temps. Trop, pour les normes et les besoins d'aujourd'hui. Si vous avez déjà essayé de reproduire un processus complet dans une feuille de calcul et de le maintenir à jour, alors que le reste des utilisateurs piétine vos conditions et formules soigneusement définies, alors vous voyez où je veux en venir ... Ce serait merveilleux si absolument tout le monde dans une entreprise savait utiliser Excel.  Et même si vous essayiez de les former, cela prendrait un temps fou que vous n'avez définitivement pas. L’objectif n'est pas que tout le monde ressente le besoin ou l’envie d’être un «architecte numérique», alors pourquoi gaspiller des ressources pour ?

Les besoins actuels sont l'Intégration (gestion complète des données, ainsi que la connexion de tous les rôles/employés dans un processus donné), l'accès instantané (à partir de tout type d'appareil, mode hors ligne...) et la possibilité d’être adapté et modifié (par exemple: une interface utilisateur différente pour différents types d'utilisateurs, selon les besoins, ou pour suivre les modifications du processus au fur et à mesure de son évolution).
 
 

Où doivent se trouver les outils de gestion des processus QHSE ?

 

Et nous en arrivons donc à l'état actuel des choses - La partie applicative


L’évolution naturelle conduit aujourd’hui à ce que chaque utilisateur dispose d’une interface simple, sans se soucier de ce qui se passe en backoffice. Avec un accès selon le profil utilisateur, suffisamment facile pour que l'agent HSE sur site accède rapidement par téléphone ou tablette à ses dossiers directement enregistrés dans la base de données, que le manager dispose de rapports statistiques en quelques clics et la direction à une analyse BI plus poussée pour prendre les bonnes décisions. Pimentez le tout avec la géolocalisation GPS instantanée, la reconnaissance vocale, l'hébergement Cloud ... et même l’accès à une feuille de calcul si vous vous sentez nostalgique. Désolé Excel, tu étais une base solide mais le monde QHSE a besoin de bien plus.

Qu'est-ce que tout cela signifie si vous êtes une entreprise envisageant une transition numérique ? Cela signifie que vous économisez du temps et de l'argent. Cela signifie Efficacité.

 

Les entreprises veulent rester compétitives, elles veulent du profit. Pour cela, elles ont besoin d'expertise, couplée à l'efficacité. Elles ont besoin d’experts QHSE et de processus QHSE bien en place. Elles en ont besoin rapidement et facilement, et il existe des outils qui peuvent les aider à les mettre en oeuvre. 

Et grâce à ces mêmes outils et à leurs capacités, de nombreuses sociétés témoignent aujourd’hui sur l’économie considérable apportée par l'utilisation d'une solution complètement intégrée QHSE.
 

L’avenir proche

 

Puisque parler des besoins spécifiques d'un ingénieur/responsable QHSE pour un outil nécessite une approche plus détaillée, j’aborderai ce sujet sera dans un prochain article.

Pour l'instant, à quoi peut-on s’attendre en termes de développement industriel ? Tout semble penser que les prochaines grosses avancées arriveront plus vites. Il est donc nécessaire de s’adapter, de s’habituer au changement. Apprendre à utiliser un nouvel outil sera la meilleure des compétences à avoir, mais cet outil deviendra totalement inutile s’il détourne notre attention et nos efforts de notre activité principale ou de notre intérêt. Alors choisissez judicieusement et prenez soin de vous.

 

Pour en savoir plus:

Guide Qualité et Risques au Canada
 
Crédit photo : Fotolia.com