Risque infectieux : une plateforme collaborative entre EMH et EHPAD unique en France

Publié le -

Risques infectueux


3 centres hospitaliers de Haute-Savoie, l’actuel GHT Léman Mont-Blanc, ont répondu à un appel à projet de l’ARS Rhône Alpes portant sur la création d’Équipe Mobile d’Hygiène (EMH) à destination des EHPAD, afin d’aider les EHPAD dans la maîtrise du risque infectieux. Dans leur réponse, la mise en place d’une plateforme informatique collaborative entre EMH et EHPAD devait être un appui aux missions de l’EMH. Après 1 année d’exploitation, qu’en est-il de cette plateforme ?
Isabelle et Julie
Explications avec Isabelle VERDAN, infirmière hygiéniste et le Docteur Julie Racaud, praticien hygiéniste qui ont piloté le projet sur les 24 EHPAD de leur territoire.



Comment avez-vous initié ce projet ?

La première mission lors de la mise en place de notre EMH a consisté à réaliser un état des lieux à l’aide du DARI (Document d’analyse du Risque Infectieux) et à mettre en place des actions de formation. Nous avons entrepris ce travail de terrain à partir de juin 2015. Il a permis de remonter des besoins communs aux EHPAD comme disposer d’une base documentaire solide sur le risque infectieux, de dispositifs d'alertes en cas de risque infectieux ou de suspicion ou risque sanitaire ou encore la nécessité d’être formé. Cette première mission réalisée, nous avons lancé la deuxième phase du projet, le déploiement d’une plateforme collaborative entre EMH et EHPAD.



Quels étaient les critères pour cette plateforme ?

L'appel à candidature pour cet outil a été lancé au deuxième trimestre 2016. Les deux critères essentiels étaient la facilité d’accès et de gestion à la plateforme. L’idée était de répondre à tous les besoins identifiés. Nous souhaitions également un hébergement extérieur et pas interne. Nous intervenons sur 24 EHPAD non rattachés à un centre hospitalier et nous sommes localisés sur 3 sites différents, il nous fallait donc quelque chose de simple. Nous avons fait le choix d’une plateforme en ligne (BlueKanGo). Elle a été déployée en janvier 2017. 



Quels sont les avantages de cet outil partagé ?

L’un de ses gros avantages est sa facilité d’accès. Nous avons créé plusieurs profils : directeur (trice), cadre ou IDEC, médecin coordonnateur, correspondants en hygiène et paramédicaux, chacun ayant des droits et accès spécifiques, ainsi que des interfaces différentes selon les profils. Nous pouvons aller dans un EHPAD et donner simplement accès à l’outil : l’url, un identifiant, un mot de passe et c’est parti ! Cette facilité d’accès est un réel point fort. Certains de nos correspondants Hygiène l’utilisent à domicile par exemple. C’est pratique !



Pouvez-vous nous citer une fonctionnalité clé de cette plateforme ?

Nous avons mis en place un système d’alerte en cas d’événements infectieux ou sanitaires. Exemple : dans une situation de cas groupé de Gastro-Entérite Aigüe, tout le monde est informé. Dès que l’alerte est enregistrée, toute l'équipe de l’EMH reçoit un mail comme quoi il y a une alerte. Nous pouvons ensuite faire un accusé de réception, gérer et suivre l’alerte, vérifier les mesures conservatoires et mettre en place des mesures complémentaires mais aussi créer un journal de bord. Le système d’alerte est un indicateur clé pour nous et notamment le temps de réaction de l’EMH pour envoyer l’accusé de réception. On s’aperçoit, quand on parle avec d’autres EMH, que nous sommes la “Rolls-Royce” du temps de réaction.



Comment expliquez-vous cette réactivité ?

Un de nos atouts est que tout le monde peut alerter l’EMH d’une épidémie commençante, de l’infirmière au cadre ou au directeur de l’établissement. Dès qu’une alerte est lancée dans un EHPAD, les mesures conservatoires apparaissent immédiatement sur l’application. Ainsi, les équipes savent quoi mettre en place. L’envoi d’un accusé de réception à l’ensemble des utilisateurs de l’EHPAD, leur permet parfois de prendre connaissance du problème, mais surtout d’être informé que l’EMH a pris en compte son alerte et d’avoir un récapitulatif des mesures à mettre en place le plus rapidement possible. Même en cas de congés, d’absence, de réunion, il y aura toujours quelqu’un qui répondra à l’alerte. Enfin le côté pratique est que l’application est accessible aussi sur le téléphone, en période épidémique on peut donc vérifier à tout moment qu’il n’y a pas d’alerte en cours.



Vous avez présenté ce projet lors d’un congrès, quels ont été les retours ?

Nous avions proposé une présentation de notre plateforme pour le congrès national de la SF2H (Société Française d’Hygiène Hospitalière) et avons été retenu. Ce congrès, qui s’est tenu à Montpellier du 6 au 8 juin 2018 dernier, rassemble tous les hygiénistes de France. Notre présentation était un poster mais aussi une présentation informatique (via nos ordinateurs) de la plateforme. Celle-ci a suscité un grand intérêt, de nombreuses photos du poster ont été prises, ainsi que des contacts avec différents acteurs de la maîtrise du risque infectieux en EHPAD : CPias (Centre d’appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins), EMH ou Équipes Opérationnelles d’Hygiène (EOH) envisageant la mise en place d’EMH. A noter que le poster est depuis consultable sur le site internet de la SF2H.

Ce qui a vraiment intéressé c’est l’utilité de notre outil : le système d'alerte en temps réel, les fonctionnalités collaboratives, la base documentaire commune tout ça dans un seul outil, une première en France ! Même en dehors des périodes dédiées à la présentation des posters nous étions sollicitées. Une enquête auprès de nos utilisateurs étant en cours, nous avons déjà le projet de proposer, pour le congrès de la SF2H 2019, une nouvelle présentation sur cette thématique et donc de faire parler à nouveau de notre plateforme.



Rendez-vous pris ! Merci pour ce retour.

Pour aller plus loin :

La prévention des infections nosocomiales à l’hôpital à l’heure du digital

[Infographie] Le suivi d’un événement indésirable (à l’heure du digital)

 

 Nouveau call-to-action

Emilie Raude
Emilie Raude
Ingénieur QHSE de formation, Experte en digitalisation des process Secteur Sanitaire et Medico-social, Directrice Grands Comptes @BlueKanGo /QHSE Consultant, Health Sector Specialist /Consultor de QHSE, líder del sector de ESSMS, gerente de la región oeste

Aucun commentaire