Qualité produit : Comment améliorer son système de traçabilité ?

Publié le -

tracabilite-qualite-produit

 

Le niveau d’exigence concernant la qualité des produits est grandissant. Les clients veulent connaître l’origine de ce qu’ils achètent et consomment. A l’industriel d’être le plus transparent possible. Informer le consommateur est aujourd’hui un enjeu fondamental. Cela implique cependant un système de traçabilité performant...



La traçabilité, petit rappel


La traçabilité, c'est la possibilité de suivre un produit à tous les stades de sa production, de sa fabrication initiale jusqu’à sa distribution finale. L’objectif est de récolter le maximum d’informations tout au long de la chaîne.


Chaque entreprise est donc responsable de la mise en place de son système de traçabilité et celui-ci doit s’avérer être le plus fiable possible.


Dans le secteur de l’agroalimentaire par exemple, cette notion de traçabilité est essentielle. Si elle n’est pas respectée, les conséquences peuvent être désastreuses pour l’image de la marque. Certaines entreprises ont connu des scandales importants (cf Sécurités alimentaires : Les Food Fraud & Food Defense). Rappelez-vous de la vache folle, de la viande de cheval dans des plats préparés ou encore le lait contaminé à la salmonelle.


D’un point de vue réglementaire, l’article 18 du Règlement (CE) N°178/2002 définit les principes généraux de traçabilité des denrées alimentaires. Il établit des principes généraux et des responsabilités destinés aux exploitants du secteur agroalimentaire.

 

Recommandé pour vous  Guide. Digitalisation des services Qualité et HSE en 2018 -  Téléchargement  Gratuit

Traçabilité = procédures


Au sein de toute entreprise, il y a une étape de l’audit que nous redoutons tous : le test de traçabilité.


Selon les informations que l’on va devoir rechercher sur le produit, les objectifs ne seront pas les mêmes.


  • La procédure de traçabilité en amont : ici l’auditeur attend une identification de toutes les matières premières qui ont été mises en oeuvre pour la réalisation du produit, en passant par l’identification des différents fournisseurs.


  • La procédure de traçabilité en aval : ici il s’agit de regrouper les informations concernant les opérations ayant eu lieu sur le produit fini ainsi que sur l’ensemble de ses livraisons.


  • La procédure de traçabilité interne : cette partie va regrouper l’ensemble des étapes réalisées entre la livraison des matières premières et la fabrication du produit fini.


Une fois tous ces éléments réunis, vous aurez matière à présenter votre test de traçabilité à l’auditeur !


Système de traçabilité, comment l’améliorer ?


Que ce soit dans l’agroalimentaire ou dans d’autres secteurs, une traçabilité bien maîtrisée génère un grand nombre de données à exploiter correctement. Ces données peuvent être générées à l’aide de QR codes ou dans la plupart des cas via des codes barres directement scannés par chaque collaborateur à chaque maillon de la chaîne. Sur le long terme, la traçabilité améliore la productivité et l’efficacité de l’entreprise en identifiant les points de défaillance détectés via l’analyse de ces données.


C’est à ce moment que le plan d’action est indispensable pour assurer le suivi des défaillances issues du système de traçabilité. Plusieurs plans d’action peuvent coexister : un plan concernant les non-conformités issues de la fabrication, un second issu de la logistique… En effet la traçabilité concerne plusieurs services et par conséquent différents interlocuteurs.


Savoir qui fait quoi et à quelle date est la clé pour maintenir un système cohérent au sein de l’entreprise.


Digitaliser la collecte et surtout l’exploitation de ses données est une option intéressante pour assurer un suivi de leur traçabilité sur le long terme. Certaines entreprises n’hésitent à innover dans ce domaine...


Recommandé pour vous  Guide. Digitalisation des services Qualité et HSE en 2018 -  Téléchargement  Gratuit

 

La tentation de la “Blockchain”


Souvent associée aux crypto-monnaies (BItcoin, Etherum..), la “blockchain” est une technologie transposable à d’autres activités. C’est ainsi que Carrefour a annoncé en mars dernier le lancement de sa première “blockchain” alimentaire d’Europe (sur le poulet fermier d’Auvergne).

 

Le principe : Un QR Code est apposé sur l’étiquette de l’article. Une fois scanné le consommateur accède à un ensemble d’informations concernant le produit (le lieu, le mode d’élevage, le nom de l’éleveur, l’alimentation reçue). Ainsi tout le cycle de vie du produit est rendu public et accessible. Cette chronologie n’est pas soumise à la responsabilité d’un seul et même individu qui renseigne les données dans la blockchain. En effet, chaque personne, à chaque maillon de la chaîne est responsable des informations qu’elle renseigne dans une application dédiée. Ces données sont vérifiées et vérifiables par tous les participants, ce qui en fait un outil difficilement falsifiable. Carrefour va appliquer ce dispositif à huit autres filières animales et végétales de son enseigne. Une piste innovante certainement à creuser...



La réactivité, paramètre clé !


Ainsi pour assurer un niveau de conformité complet en termes de traçabilité, je pense qu’il est fondamental de bien suivre les informations remontées chaque jour au niveau du terrain et de bien communiquer vis-à-vis de ces dernières. Le plan d’action global de l’entreprise pourra ainsi être alimenté au fur et à mesure par chacun des collaborateurs. La réactivité est un levier. En effet, si on détecte une dérive dans le système et qu’on agit rapidement, les problèmes pouvant avoir lieu en aval seront évités. C’est le cas par exemple lors d’erreurs de quantités au niveau d’une fabrication alimentaire. Si 100kg sont renseignés au lieu de 10kg, cela va engendrer des problèmes au niveau du stock ainsi que sur la conformité recette.


Un système de traçabilité efficace vous permettra non seulement de détecter certains dysfonctionnements au sein de votre entreprise, mais également de suivre les actions associées dans un objectif d’amélioration continue.



Pour aller plus loin :

CTA_Guide_HACCP